top of page
  • Photo du rédacteurStephane Brogniart

Les aventures personnelles au service du collectif..



"À l'impossible nul n'est tenu"..

Voilà le titre que j'aI voulu donner à cette conférence qui m'a été demandée par l'association La Charlemagne..

80 personnes environ s'étaient réunies dans la salle Saint Nicolas de Champs-le-Duc..

La Charlemagne : "Crée du lien social entre les habitants des communes de Beauménil, Champ le Duc, Fiménil et des environs ceci au profit de toutes les catégories d'âges partant des plus jeunes aux plus anciens, sans discrimination"..

Il y a un an que quelques membres m'avaient contacté pour organiser une soirée partage autour de mes aventures..


Partager, expliquer et vulgariser ce que je fais est toujours un plaisir, car ma démarche très personnelle de développement personnel, égoïste et narcissique depuis maintenant un bon moment arrive enfin à atteindre son but, servir pour certains avec la transmission de méthodes ou pour d'autres, leur en faire jouir..

Expliquer que les réalisations que l'on voit sur papiers glacés ou comme faits d'armes sur les réseaux ne sont que le résultat d'une mise dans la matière de ce que je veux exprimer avec la ligne de conduite qui va avec..

Mais c'est aussi avoir un certains public qui peut recevoir de la part de quelqu'un de "non normé", un message différent et des idées qui me tiennent à coeur..


Cette soirée était une belle occasion d'embarquer Baptiste André qui est le père d'Emile (À travers le regard d'Emile) et accessoirement l'entraineur du club d'aviron de Gérardmer, quelque peu fréquenté il y a quelques années et qui nous a fortement rapproché..

Sans compter que d'aider une méthode d'apprentissage non violente et qui n'est pas reconnue par les autorités de notre pays me plait..

Les droits d'entrée à cette soirée ont été reversés intégralement, à ma demande, à l'association que Baptiste porte..


À travers le regard d'Emile, est une association crée autour d'un petit garçon autiste qui suit une méthode développementale (méthode des 3i) supervisée par l'association AEVE (Autisme Espoir Vers l'Ecole)

Elle a pour but :

• De subvenir aux besoins matériels et humains d’un enfant (Émile ANDRÉ) porteur

d’un handicap (autisme, troubles envahissants du développement), de l’accompagner

dans l’amélioration de sa qualité de vie et de l’aider à s’insérer dans la société,

• De récolter des fonds afin de pouvoir mettre en place tous les moyens pouvant aider

Émile ainsi que d’autres enfants en situation de handicap à se développer le plus

harmonieusement possible (matériel, activités, rémunération d’intervenants, formation

de l’entourage, aménagements…)

• De soutenir et d’accompagner les familles ayant un enfant autiste (rencontres,

échanges, information…) ainsi que de militer et oeuvrer pour une reconnaissance des

droits et une prise en compte des personnes handicapées et de leur citoyenneté

• D’informer et faire connaitre les troubles du spectre autistique ainsi que le handicap en

général et soutenir l’AEVE (Autisme Espoir Vers l’Ecole) et la recherche sur les

troubles du spectre autistique

• De promouvoir des actions favorisant l’échange, la communication et l’aide, avec les

familles, autour de la situation de handicap.

• D’accompagner et soutenir les actions du réseau pour sensibiliser au handicap.

• De s’impliquer dans la défense de la dignité des personnes handicapées.


La pratique d'une activité physique et sportive peut dans un premier temps paraitre très tournée vers soi, perdre de la relation sociale parfois et c'est bien normal.. Pour vouloir être véritablement soi-même, il faut pratiquer comme une retraite spirituelle, se couper du brouhaha juste bon à te normer..

Travailler dans sa bulle avant d'en ressortir et faire émaner une énergie positive autour de soi..


Nous l'acceptons chez ceux qui partent dans un couvent, dans un St Jacques de Compostelle, dans la lecture à l'excès, etc..

Autres articles

bottom of page